Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, LAval

Le site
Situé à Laval (quartier Sainte-Rose), sur la rive de la Rivière-des-Mille-Îles et légèrement en retrait du boulevard Sainte-Rose, le site privilégié pour la construction d’un nouveau bâtiment d’accueil pour le centre d’interprétation du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles offre toutes les caractéristiques essentielles à l’implantation d’un lieu public et à la meilleure intégration du projet.

« Un projet qui saura rallier la communauté par la mise en valeur d’une architecture remplie d’imaginaire, de poésie et de créativité. »

L’implantation d’un nouveau bâtiment dans un lieu reconnu doit se faire avec un souci minutieux d’intégration à son environnement immédiat. Le nouveau bâtiment ne peut être qu’un simple pavillon déposé dans son site, il doit tirer parti de sa situation physique et de son implantation afin de tisser des liens avec les différentes composantes l'avoisinant. Le bâtiment doit exprimer, par son architecture, notre responsabilité face à la conservation de l’environnement.

Identité
Le nouveau centre d’interprétation doit offrir un « espace de centralité », support d'unité et d'identité symbolique. Il apparait comme le « troisième lieu », c’est à dire ce lieu qui, entre l’espace privé de la maison et l’espace du travail, devient une représentation partagée et appropriable par tous, à l’image d’une place publique.

Il doit être identifié comme un carrefour, un lieu de rencontre autour duquel s’organise un certain nombre d’évènements. C’est ainsi l’opportunité de le transformer en un véritable bien commun, en redonnant par exemple un accès des berges aux citoyens. Le projet insiste sur l’importance d’offrir une capacité de récit au site, et ce en multipliant les usages possibles, les parcours, les ambiances, en pensant avant tout le « vivre ensemble » et donc l’échange.

Conclusion
Construire dans le respect des paysages et du bâti existant ne signifie pas l’interdiction de toute nouveauté. Mais, il faut veiller à ce que les innovations ne soient pas génératrices de conflits culturels ou visuels. Architecture contemporaine, technologie et matériaux innovant sont là pour apporter une forme de modernité aux traditions locales.

« On ne peut pas produire une manière de vivre sur des bases comptables : elle est le produit des habitudes et celles-ci n'évoluent que lentement » Bruno Taut, Wohnungswirtschaft      no 21/22.

Informations :

Type : Institutionnel, Cente d'interprétation et parc riverain
Localisation : Laval, QC
Phase | année : Plan de développement | 2012

Architectes : Patrick Morand architecte et Atelier Barda
Chargé de projet : Patrick Morand architecte
Collaboration : Carrier Communication.