Le bonheur est dans le pré

«Ce sont les individus et les collectivités qui façonnent leur milieu.» Équiterre

L’an dernier, la ville de Montréal a perdu une vingtaine de milliers de ses habitants au profit d’autres villes. Si l’on en croît l’exode des jeunes familles pour la banlieue, c’est donc dire que le paradigme de la maison individuelle est toujours attrayante. L’occasion de ce concours nous semble, dès lors, trop belle pour se contenter de répéter les typologies qui semblent ne plus satisfaire sa clientèle.

La ville, par définition, nécessite l’installation d’une forme de compromis social. Ainsi, nous proposons de tirer profit du regroupement volontaire d’individus en collectivités pour améliorer les aspects fondamentaux de leur vie; nourriture, transports, habitat, travail, jardinage, consommation…

Notre proposition, loin d’être utopique, récupère ainsi les avantages de l’habitat suburbain : espace d’habitation, terrain de fonction et terrain de représentation; pour les condenser dans un ensemble partagé, acquis et géré collectivement. L’immeuble se composerait donc d’habitations, de dimensions variées : s, m, l, xl; devant lesquelles serait installée une double peau de coursives vertes et poreuses; terrain de représentation. À chaque étage une grande surface serait dédiée au jardinage communautaire, au jeu et au repos; terrain de fonction. Enfin, la province étant réputée pour ses pme, il nous semble alors indispensable de réserver, à chaque étage, des espaces de bureau individuels avec services partagés pour travailleurs autonomes.

Il va sans dire que l’ajout de ces espaces à valeur ajoutée (jardins, coursives vertes, espaces de jeu, bureaux…) ne doivent pas faire exploser les prix. C’est pourquoi, l’implantation de ces lieux de vie en plein centre du Quartier latin et des spectacles permet l’implantation de stationnements souterrains, générant les profits servant à réduire les coûts d’achat des habitations.

Finalement, nous croyons que la ville doit être pensée et façonnée par ses habitants, dans un souci de développement durable et que de cette façon les familles retrouveront le plaisir de vivre au coeur de leur métropole.

Informations :

Type : Institutionnel, design urbain
Localisation : Montréal, QC
Phase | année : Lauréat au concours | 2014

Architectes : Patrick Morand architecte
Chargé de projet : Patrick Morand architecte
Collaboration : Kevin Botchar et Pierre-Olivier Jacques

Distinctions :

  • Mention « choix du public », Volet A : « Le bonheur est dans le pré », concours d'idées en design urbain, Quartier des spectacles, Montréal.

Publications :

  • Journal Métro Montréal : Le Quartier Latin totalement repensé, Mathias Marchal, [01 juin 2012], page 3;