RÉNOVATION DES FOYERS ET DE LA SALLE WILFRID-PELLETIER, place des arts, Montréal

La Salle Wilfrid‐Pelletier est l’une des plus grandes œuvres du patrimoine architectural moderne de Montréal. Afin de bien cerner le contexte historique du projet et son évolution dans le temps, nous avons d’abord analysé l’œuvre de 1963. Il était important pour nous de bien comprendre la nature du mandat, de définir les limites et les contraintes de notre intervention. Et également de clarifier notre position idéologique en tant qu’architecte : pour nous il s’agit de restituer le génie du lieu, ce n’est pas en soi un projet signature mais bel et bien un projet où l’on se doit d’exercer une grande retenue afin de s’inscrire dans un langage architectural existant. Dans ce sens, c’est aussi un projet pour lequel il est nécessaire de comprendre l’évolution de l’œuvre, non seulement d’un point vue programmatique mais aussi en tenant compte du profil démographique des utilisateurs.

Aujourd’hui on ne vient plus seulement à la Salle Wilfrid-Pelletier pour le triptyque culturel traditionnel : ballet, opéra et orchestre. L’utilisation de la salle et des foyers est à présent beaucoup plus diversifiée et dans ce sens, le mandat de rénovation des foyers et de la salle Wilfrid Pelletier se doit d’adresser la question de l’imaginaire collectif, de la mémoire du lieu et de sa symbolique. Nous proposons donc de retourner à la palette originale, en recréant non seulement le champ visuel rouge et théâtral du tapis, en complémentarité avec les dorés, les métalliques des Anges radieux d'Archambault, mais aussi de restituer la relation dichotomique originale entre la coque de béton blanche et la paroi extérieure noire.

En parallèle notre proposition permet d’amplifier la présence du rideau du piano nobile avec une résille textile dorée plus prononcée que le rideau actuel. De façon calculée, on optimise la beauté de l’œuvre d’Archambault - mise en lumière - de façon à créer une résonance entre les deux surfaces métalliques.

L'intervention aura aussi permit la réfection des panneaux acoustique à l'intérieur de la salle, le remplacement des tapisseries, le remplacement du mobilier des foyers, le remplacement et la réorganisation complète des bars, le remplacement et la réorganisation de la signalisation.
[adaptation d'un texte de Manon Asselin architecte]

Informations :

Type : Institutionnel, rénovation intérieure
Localisation : Place des arts, Montréal, QC
Phase | année : en construction | 2016

Architectes : AtelierTAG | Jodoin Lamarre Pratte | Architectes en consortium
Fonctions : Membre senior de l'équipe de conception

Perspectives : Atelier TAG + Doug & Wolf
Croquis orginaux : Raymond Loewy
Coupe : Atelier TAG
Photo originale : Place des arts